Athées: Quels livres sur la philosophie de la religion avez-vous lu?

Merci pour l’A2A, Eusebius Clay.

En notant dans votre profil que vous êtes un génie chrétien, je suppose que vous posez cette question pour élargir vos connaissances. Après tout, les génies ne demanderont pas des «pièges» transparents à Quora, n’est-ce pas?

Je ne suis pas trop dans la philosophie moi-même, car la philosophie peut être utilisée pour faire des arguments impressionnants, mais néanmoins fallacieux. Cependant, je peux fortement recommander le travail de Bertrand Russell, qui n’est pas entaché d’illusions logiques, comme d’autres travaux philosophiques.

Ceci est un téléchargement gratuit de son essai: Pourquoi je ne suis pas chrétien par Bertrand Russell. Dans cet essai, il aborde l’argument de la cause première, l’argument de la conception, les arguments moraux de Dieu, l’argument en faveur de la réparation de l’injustice, les défauts du caractère de Jésus et de ses enseignements, la manière dont les églises retardent le progrès et la crainte religion.

En supposant que cela ouvrira votre appétit à Russell, je peux vous recommander les deux livres suivants:

  • Pourquoi je ne suis pas chrétien et autres essais sur la religion et des sujets connexes: Bertrand Russell, Paul Edwards
  • Bertrand Russell sur Dieu et la religion (Grands livres de philosophie): Bertrand Russell

Une autre bonne lecture est The Age of Reason de Thomas Paine, père fondateur des États-Unis. C’était un déiste qui croyait en Dieu, mais il a décrit des textes religieux «divinement révélés», tels que la Bible et le Coran, comme «portant toutes les marques de fraude et d’imposition », et il a décrit les religions organisées telles que Le christianisme et l’islam comme ” prétendant une mission spéciale de Dieu “.

Téléchargement gratuit de The Age of Reason du projet Gutenberg: http://www.gutenberg.org/etext/3743

Je pourrais aussi mentionner des travaux que j’ai lus par des auteurs chrétiens, tels que CS Lewis et Alistair McGrath, mais puisque vous êtes vous-même un chrétien, vous en connaissez probablement déjà l’existence.

J’espère que vous apprécierez Russell et Paine. Super lit.

A2A «Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, pouvez-vous fournir une liste de tous les livres liés à la philosophie de la religion que vous avez lus?
Un bon profil ou une preuve des livres que vous avez lus serait très utile. Je vous remercie!”

Je ne suis pas sûr d’en avoir lu, du moins pas dans leur intégralité. J’ai lu beaucoup de mythologie et j’ai lu plusieurs fois la couverture de la Bible chrétienne, et c’est probablement à ce sujet.

Par curiosité, pourquoi demandez-vous? Je ne suis pas vraiment sûr de ce que cela importe à rien. J’imagine que la philosophie de la religion est probablement incroyablement intéressante et même importante pour les personnes qui poursuivent des études de philosophie (et certainement de divinité), mais après cela, il semble que si vous pardonnez le jeu de mots, la plupart du temps est simplement “académique”.

Si je suppose que c’est faux ici, veuillez ne pas en tenir compte, mais je présume que vous êtes en train de suggérer que les athées doivent lire sur la philosophie ou la religion avant de s’affirmer athées. Si c’est le cas, pour être aussi poli que possible, vous vous trompez. Ou du moins, une erreur dans un pourcentage suffisamment élevé de cas où «vous vous trompez» est un bon résumé. Je ne crois en aucun dieux parce que je ne vois aucune raison de le faire. Je n’ai pas besoin de savoir tout ce qui a été dit sur l’essence de la foi au fil des ans pour en arriver à la conclusion que les dieux des religions modernes semblent aussi vraisemblables que les dieux de la mythologie que j’ai lue dans mon enfance (c’est-à-dire extrêmement improbable). Si quelqu’un au cours des derniers millénaires a eu une pensée intelligente à ce sujet, assez habile pour mettre fin à toutes les préoccupations, je suis sûr que je n’aurais pas eu besoin de le trouver dans un livre poussiéreux sur la philosophie religieuse, car ce serait un savoir traditionnel.

À cette fin, avoir lu la philosophie religieuse n’est pas un élément nécessaire pour être athée. Si tel était le cas, quiconque, à peu près certain, ne croirait pas qu’il devrait passer toute sa vie à feuilleter tous les écrits de personnes pour toutes les religions du monde, sans pour autant probablement finir… et dans quel but? (C’était rhétorique, mais la réponse est «aucune»)

Ce serait une question potentiellement intéressante si elle était, “Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, quels livres relatifs à la philosophie de la religion avez-vous trouvé le plus utile ou intéressant?”

Mais la question est clairement: «Prouvez-moi que vous savez ce que vous refusez en énumérant tous les livres que vous avez lus sur le sujet.

😛

Je comprends le sentiment. J’ai les mêmes sentiments envers les chrétiens fondamentalistes qui attaquent la science à Quora. L’ignorance qu’ils expriment dans leurs arguments contre la science est une réflexion effroyable sur la qualité de l’enseignement scientifique dans les écoles américaines. Ils ont clairement besoin d’en savoir plus sur la science.

MAIS la différence est que je ne demande pas de qualifications pour confirmer ce qu’ils disent. Je n’ai pas besoin de. Même si je ne suis qu’un adepte des lectures scientifiques, je peux voir que leur compréhension est reflétée dans leurs écrits. Si leur concept de dieu est séparé du monde physique, leur compréhension de la science n’est pas pertinente. Mais si leur concept de dieu est en conflit avec le monde physique, c’est clair dans leurs écrits. Je n’ai pas besoin de savoir quels livres ils ont lus sur la science. Ça n’a pas d’importance. Même s’ils lisent des livres réputés, ils l’ont clairement corrigé.

Votre demande à la surface semble être une curiosité quant à la quantité de lectures athées sur la religion. Mais le libellé suggère que vous n’avez pas confiance en vous pour juger de la valeur des mots des gens. Vous devez voir qu’ils sont soutenus par les autorités.

Mais pour un athée, la question n’est pas «Est-ce que ma compréhension correspond à ce qui est écrit dans un livre sacré?». La question est: «Est-ce que ça tient ensemble logiquement? Cela a-t-il un sens? »Si cela n’a pas de sens, la plupart des athées ne le rejettent pas. Ils le classent sous «En attente de plus de données». C’est parce que les athées à l’esprit scientifique savent que l’histoire est parsemée d’idées qui n’avaient pas de sens au début. (Comme la Terre entourant le soleil et tout ce qui est constitué d’atomes.)

Dans le cas de la religion, cependant, les quelques tests qui peuvent être effectués (comme l’efficacité de la prière) ne corroborent pas ce que les religions prétendent être vrais. Toutes les religions sont basées sur des millions de mots ont été parlés et écrits. Aucun athée n’a besoin de tous les lire pour s’assurer que les mots n’ont pas de sens. Les athées acquièrent la confiance que la prochaine idée examinée fera partie de la pile «Cela n’a pas de sens», car toutes les idées qu’ils ont examinées jusqu’à présent se sont retrouvées là. Même ceux qu’une personne religieuse est absolument certain de convaincre.

Puisque cette question demande «tous les livres», seuls ceux qui gardent des archives méticuleuses de chaque livre lu peuvent y répondre. Combien d’athées dans le monde tiennent des registres aussi détaillés? Combien d’entre eux sont sur Quora? Combien suivent le sujet de l’athéisme et voient la demande? Je parierais zéro.

Juste pour ne pas être accusé de ne pas répondre à la question, je peux donner une idée de ce que j’ai lu. J’ai lu des parties de la Bible, écouté et regardé davantage. J’ai lu 2 livres sur l’histoire de la Bible, l’un écrit par Isaac Asimov. J’ai lu Est-ce que Dieu a un gros orteil? (J’aime beaucoup interroger les juifs ashkénazes.)

J’ai parcouru quelques livres pour les nuls sur la religion, l’hindouisme et l’islam. Quand mon fils était jeune, j’ai lu des mythes shinto. J’ai lu des histoires et des histoires sur Siddhārtha, qui est devenu le Bouddha. J’ai lu des histoires de l’hindouisme, de Ganesh, d’Arjuna du Mahabharata, un peu de Krishna. J’ai aussi lu sur le paganisme. Je pense que c’est tout pour les religions actuelles.

Je suppose que vous ne penserez pas que cela suffit. Cela n’a cependant rien à voir avec mes besoins.

Non je ne le ferais pas.

Vous demandez beaucoup et je ne vous dois rien. Vous n’avez pas le droit de passer en revue ou les informations d’identification pour juger ma liste de lecture.

Cette question est un effort triste et impuissant. J’ai plusieurs étagères de 7 pieds de haut remplies de livres ici dans cette maison louée et bien plus que cela en entrepôt, dans deux États. Littéralement un conteneur de mer plein. Je lis tout ce qui me tombe sous la main, y compris de nombreux livres anciens, épuisés et épuisés.

Et la philosophie, bien que je l’adore, constitue depuis quelques siècles une collection indulgente de regards au nombril qui n’a guéri aucune maladie, n’a inventé aucun moteur ni n’a amélioré l’intérêt général de façon mesurable.

Le manque de croyance ne vient pas de l’apprentissage académique en philosophie, ni le manque de conviction, ni la croyance, ni la philosophie ne peut remédier à un manque de croyance, bien qu’elle puisse ébranler la croyance en quelques-uns. La source d’incrédulité n’est pas l’ignorance. En fait, le contraire est plus proche de la vérité. Là où l’éducation s’épanouit, la religion diminue.

La source d’incrédulité réside dans le matériel présenté. Si un client potentiel décline une offre, examinez d’abord la qualité du produit et du vendeur.

En parlant de produits et de ventes, cette série de questions offensantes doit faire des merveilles pour les ventes de claviers, explique un responsable des équipes de développement qui achète de nombreux claviers.

Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, pouvez-vous fournir une liste de tous les livres liés à la philosophie de la religion que vous avez lus?

Un bon profil ou une preuve des livres que vous avez lus serait très utile. Je vous remercie!

Preuve? Cela ressemble moins à un intérêt sincère qu’à un défi, comme si nous devions lire ces livres et prouver notre bonne foi avant d’avoir quoi que ce soit à dire sur le sujet. Mais d’autre part, un profil Goodreads est une preuve extrêmement faible. Pensez-vous que si seulement je peux appuyer mon affirmation avec une source écrite quelque part, elle doit être vraie, même si cette source ne peut elle-même être justifiée ou vérifiée? ¹

Mais, au cas où un lecteur très curieux se présente, je ne vois personnellement aucune utilité à la lecture de ce genre de chose. J’aime lire sur l’ histoire de la religion, bien que ma lecture ait été jusqu’à présent assez étroite en termes de livres (plutôt que d’articles), principalement du travail de Bart Ehrman (à moins que, pour une raison quelconque, vous ne vouliez pas compter le fait que, lire des articles de Richard Carrier) – bien que je lise également divers articles, j’écoute des séries de conférences telles que l’excellente série disponible sur YouTube par l’Université de Yale, etc. L’histoire de la façon dont le christianisme a fini par s’unir, comment la Bible a émergé de ses divers récits de parents, comment le panthéon cananéen a été remplacé par une étape hénothéique intermédiaire par un culte singulier dans sa divinité principale – que je trouve intéressant.

De plus, bien que je n’apprécie pas cela, sauf occasionnellement comme nourriture pour la satire dans ses incarnations plus terriblement terribles, je prête une attention particulière à l’apologétique et aux tentatives de justifier la croyance en le surnaturel. Après tout, s’il y avait une vérité à dire, cela pourrait être important.

Mais jusqu’à ce que quelqu’un parvienne à formuler une excuse convaincante, je ne vois aucune raison de s’intéresser beaucoup à quoi que ce soit qui présume de l’existence du surnaturel. Cela ressemble à ce que Harriet Hall a surnommé la science de la fée des dents. Je suis conscient qu’il existe diverses tentatives de théodicée, ainsi que de nombreuses sotériologies, christologies, angélologies et toutes sortes d’autres ologies; et j’imagine bien que cela peut sembler extrêmement significatif à quelqu’un qui pense qu’il y a quelque chose là-bas. Mais puisque je ne le fais pas, à quoi sert-il? Si vous pouviez me persuader en quelque sorte que le modèle Ransom est supérieur à l’expiation de substitution – ou bien que cela a tout son sens – cela ne changerait rien à ma vie; et franchement, si je veux consacrer du temps à la spéculation sur des concepts fantastiques, alors l’étude de hröa et fëa , ou le grand débat sur Balrog Wings, m’intéressent beaucoup plus.


¹

² Les Balrogs n’avaient pas d’ ailes. Cf. L’encyclopédie d’Arda .

Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, pouvez-vous fournir une liste de tous les livres liés à la philosophie de la religion que vous avez lus?

De mon point de vue, il y a deux façons d’interpréter cette question et je ne sais vraiment pas quel était le but recherché.

La première serait une question de savoir sincère qui constituerait une demande honorable. Ici, je peux vous dire que la philosophie de la religion n’est pas pertinente pour être athée. Vous voyez, tout ce qui concerne une religion est basé sur quelques revendications de base, la plupart du temps incluant, sans toutefois s’y limiter, l’existence d’une divinité. Ces affirmations sont objectivement non corroborées et donc toutes les conclusions qui en découlent. Si dieu n’existe pas ou du moins nous n’avons aucune raison de le supposer, par exemple la question de savoir si le pain et le vin se transforment vraiment en sang et en chair de JC pendant la Sainte-Cène ou s’il ne s’agit que d’une métaphore – et le désaccord à ce sujet est le suivant: raison pour laquelle les protestants ne sont pas autorisés à participer à un sacrement catholique – devient vraiment hors de propos et franchement un peu ridicule. Par conséquent, la majorité des athées ne se préoccupent pas de lire sur la philosophie de la religion, simplement parce que cela n’ajoute rien au problème fondamental: il n’existe aucune preuve objective que les affirmations dont traite la philosophie de la religion sont vraies. En d’autres termes: si la prétention de base est qu’il y a un dragon invisible dans votre garage, la question de savoir s’il est vert ou violet est au mieux purement théorique.

La seconde serait un classique: “Comment pouvez-vous être athée si vous n’avez pas tout lu sur une religion particulière et avec qui je veux dire ma religion?”. A cela, il faudrait que je réponde, alors que la réponse à la première question s’applique toujours pleinement, que par ce raisonnement, il ne serait pas permis aux théistes de croire en leur dieu tant qu’ils n’auront pas tout lu de toutes les religions que les humains suivent. Comme il s’agit d’une tâche qui dure plus d’une vie, quel que soit votre âge, vous ne finirez jamais et par conséquent, selon votre propre raisonnement, vous ne serez pas autorisé à prendre parti. Cette question fait la même erreur que le pari de Pascal: penser qu’il s’agit de croire en un dieu particulier ou non. En réalité, il s’agit de croire en un ou plusieurs des 4200 dieux ou en aucun dieu.

Ha. Marrant. La bio ci-dessus est celle que j’ai depuis longtemps. Il est très utile maintenant.

Contrairement aux cyniques qui supposent que votre demande est conçue pour démontrer que nous, athées, n’avons aucune éducation en ce qui concerne Dieu, je vous donnerai le bénéfice du doute et supposerai qu’il est sincère.

J’ai été élevé dans un foyer juif moyennement observateur. Je suis allé à une école de jour religieuse. Tandis que j’errais religieusement à l’adolescence, je suis revenu à la pratique religieuse (sinon à la foi) quand je me suis marié. La perspective des enfants vous fait en quelque sorte faire cela.

Pendant presque toute ma vie, j’ai été troublée (certains diraient même torturée) par la notion de Dieu. Et quand je dis Dieu, je veux dire une version abrahamique. Je voudrais bien pouvoir croire. Tant de choses seraient plus faciles, parmi lesquelles la peur de la mort et, plus important encore, l’acceptation sociale. Aussi difficile que cela soit d’être juif, c’est beaucoup plus acceptable que d’être athée.

J’ai donc passé la majeure partie de ma vie adulte à lire des textes religieux et des textes sur la religion. Je recommande fortement les deux plus récents:

Une histoire du christianisme, les trois mille premières années.

Une histoire de dieu

Ce n’est pas vraiment à propos de moi, alors je ne vais pas parcourir la liste. C’est beaucoup trop long, en tout cas. J’espère que ces livres vous seront utiles, ainsi qu’à d’autres lecteurs.

Je garde une copie des Méditations de Marc Aurèle sur mon support de lit. La nuit, je feuillette simplement les pages et lis ce que Aurelius a à dire. Je suis rarement déçu. Marc Aurèle était un général, un homme politique, César et un philosophe… tout en un. Aurelius était un étudiant de l’école de pensée stoïcienne (c’est-à-dire une personne qui gouverne sa vie par le biais d’un discours logique / logique, la maîtrise de ses émotions et la vie de la même manière). Ce qu’Aurélius a dit il y a 2 000 ans, sonne oh, oh, si vrai aujourd’hui. Parcourez ses Méditations… .pas beaucoup de choses ont changé en ce qui concerne la condition humaine…… même y compris Internet, le câble 24/7 et tout le reste…

Voici quelque chose pour nos deux illustres candidats à la présidentielle, par exemple:

Ne considérez jamais que quelque chose vous fait du bien si cela vous fait trahir une confiance, vous fait perdre la honte ou vous montre de la haine, de la méfiance, de la mauvaise volonté ou de l’hypocrisie ou le désir de faire quelque chose de mieux derrière des portes closes.” – Marc Aurèle

Les Méditations de Marc Aurèle… il vous informera de ce qui est réel dans la condition humaine… indépendamment de votre perception politique…

Merci pour l’A2A, Eusebius Clay, mais je ne répondrai pas à cette question pour des raisons très bien exposées ici par Petter Häggholm, qui, d’ailleurs, écrit sur ce site des informations sans faille sur la théologie et l’historicité des traditions religieuses. .

La question, telle qu’elle est écrite, ressemble à un défi ou à un test plutôt qu’à une sollicitation honnête de connaissances. Il ne s’agit pas de demander «Quels sont de bons livres sur la philosophie de la religion?», Mais de demander des «preuves». C’est une douche en soi et qui menace de faire de même avec l’intimé. N’importe quel partenaire avec Google peut rechercher la «philosophie de la religion» ou survoler Amazon pendant quelques minutes et trouver de nombreux titres à alléguer. La personne qui a réellement lu ces œuvres et celles qui prétendent l’avoir lu sont indiscernables, à moins que le PO ne veuille commencer à interroger les répondants dans les commentaires. «Oh, vous avez lu la sociologie des religions de Weber ? Que pensez-vous de son utilisation du mot “the” à la page 112? ”

Il n’est pas difficile de faire la distinction entre une réponse informée et une réponse non informée. Ce dernier ne parle que de généralités et fait des réclamations facilement falsifiables. L’autre comprend un niveau de détail correspondant à une question spécifique et présente un argument à ce sujet.

Si le but de la question est d’apprendre de bons livres, la question devrait demander cela. Et entre-temps, il ne faut pas supposer qu’il faut avoir utilisé une bibliothèque pour former une pensée parfaitement respectable dans l’ordre suivant: «Je ne vois aucune preuve, empirique ou intellectuelle, de l’existence de la divinité; rien en moi ne répond à cette idée avec crédulité; Je ne crois tout simplement pas.

Je ne sais pas trop comment prouver que j’ai lu ces documents, mais je pense que vous devrez me faire confiance. J’ai une maîtrise en philosophie d’Oxford, que vous pourriez probablement vérifier si vous étiez méfiant, et c’est probablement toute la preuve que vous allez obtenir – je ne sais pas ce qu’est un «profil de goodreads».

À l’université, le sujet m’intéressait passablement et, de mémoire, je citerais les auteurs suivants, qui portaient spécifiquement sur la philosophie de la religion:

  • Platon (Dialogues, République…)
  • Aquinas (Summa)
  • Augustine (sur le libre arbitre, d’autres morceaux)
  • Descartes (Méditations)
  • Berkeley (TCPHK, 3 dialogues)
  • Hume (Traité, autres bits)
  • Leibniz (une partie du discours, la correspondance de Leibniz Clark, une partie de la monadologie)
  • Pascal (Pensées, autres morceaux)
  • Voltaire (Candide, quelques lettres)
  • Kant (Critique de la raison pure, métaphysique de la morale)
  • Russell (un tas de papiers différents)
  • Wittgenstein (conférences sur la religion)
  • Mackie (Le miracle du théisme, divers articles)
  • Kenny (Les cinq manières, le dieu des philosophes)
  • Flew (Dieu, la liberté et l’immortalité)
  • Plantinga (Articles divers)
  • Swinburne (Articles divers)
  • Wykstra (L’obstacle Huméen…)

Je suppose qu’il y en a plus, mais il faudrait quelques recherches pour en faire une bibliographie complète. Je suppose que je pourrais inclure les textes sources religieux comme la Bible et le Coran, et les textes populistes comme Dawkins et Lewis.

Au fait, demander des livres à lire est un peu étrange. Une grande partie de la philosophie est publiée sous forme d’articles dans des revues plutôt que sous forme de livres. Se contenter de livres entiers est plutôt limitant.

Eusebius Clay pourrait peut-être commenter la distinction entre livres et articles.

La question initiale est:

Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, pouvez-vous fournir une liste de tous les livres liés à la philosophie de la religion que vous avez lus?

Un bon profil ou une preuve des livres que vous avez lus serait très utile.

Répondre:

Cela ressemble plus à une réquisition qu’à une question.

En tant qu’athée, je peux vous dire qu’il n’y a pas besoin de livres sur la philosophie de la religion. Cela revient à demander une liste de livres sur la philosophie des contes de fées.

Je suis athée et je suis aussi psychologue. Pourquoi est-ce pertinent à la question de quels philosophes de religion j’ai lu? Parce qu’il y a aussi des philosophes d’esprit, et je n’en ai pas lu beaucoup non plus. Et la raison pour laquelle je n’ai pas lu beaucoup de philosophie de l’esprit, c’est que la plupart d’entre elles sont si dépassées au point d’être totalement inutiles pour comprendre la psychologie telle que nous la comprenons aujourd’hui.

Quand j’étais à l’université, j’ai partagé mon cours avec des étudiants en lecture d’un diplôme conjoint en philosophie et en psychologie et j’ai lu un certain nombre de leurs exposés sur la philosophie de l’esprit. Sans exception, ces arguments étaient habilement argumentés et logiquement valables, mais reposaient sur des hypothèses selon lesquelles la psychologie en tant que science s’était déjà révélée fausse. Je me souviens d’un article qui argumentait avec élégance que l’esprit ne pouvait pas être physique, car les neurones ne pouvaient physiquement pas accomplir les exploits que nous voyons dans la cognition. Le seul problème était que, même s’il était vrai au sujet de neurones individuels, il n’avait absolument pas compris que les réseaux de neurones pouvaient et devaient physiquement instancier les exploits cognitifs que nous voyons et que les psychologues commençaient déjà à les reproduire artificiellement.

C’est la même chose avec la philosophie de la religion. Des arguments écrits il y a des siècles, voire des décennies, souvent fondés sur une hypothèse explicite ou implicite qu’un dieu ou des dieux doivent exister, ou même écrits pour expliquer certaines des conséquences plus épineuses de la croyance en un dieu aimant, omnipotent, dans un monde rempli d’innocents souffrants, seulement N’est-il pas pertinent de décider s’il existe une preuve solide sur laquelle fonder une croyance en le surnaturel? Bien au contraire.

À mon sens, le défi pour toute philosophie est qu’il existe un moyen de sonder les limites de la pensée, où la science ne peut pas encore marcher. Mais il est trop lent pour céder le terrain quand nous apprenons à explorer des espaces où il exerçait auparavant une influence plus rigoureuse et vérifiable.

Comme une autre réponse, la plupart de ces événements ont eu lieu chez mes pré-adolescents et mes adolescents bien avant votre naissance.

Pas de philosophie mais:

la plupart des anciens et nouveaux testaments (version King James), je n’aimais vraiment pas les «mendiants», adorais les histoires, en particulier celles impliquant le sexe (j’étais jeune). Le meurtre a-t-il été écoeuré au nom de Dieu, mais l’a accepté, et les gens se plaignent de la violence dans les jeux vidéo?

Je suis allé dans 5 différentes églises chrétiennes à 12 ou plus.

De grandes parties du Coran jusqu’à ce que je m’ennuie à quel point il était similaire à d’autres textes religieux.

Mythologies grecques, nordiques et autres.

Au collège:

A pris des religions comparées et plusieurs cours de philosophie, y compris l’histoire de la culture occidentale qui comprenait des études religieuses de base. Dans le cadre de cela, il fallait lire un nombre illimité de livres de religion et de philosophie.

Enseigné dans une école chrétienne. C’est après avoir compris que je n’y croyais probablement pas mais que j’étais réticent à l’accepter (la pression des pairs est rude!).

J’espère que c’est un bon début même si je ne me souviens vraiment pas bien des titres.

Oh, presque tout écrit par CS Lewis.

Des tonnes (probablement littéralement) de Science Fiction.

Je n’ai pas lu Dawkins, ni d’autres écrivains athées récents, car je suis déjà assez convaincu que les dieux n’existent pas.

Vu que Dieu n’est pas mort (ennuyeux et donc faux).

Je pensais que c’était une question étrange et condescendante au début, mais je suis heureux de partager.

Philosophie

Je ne lis pas les idées philosophiques des autres peuples. Ils sont fabriqués par peu de gens qui ont ces philosophies faites et adaptées à leurs idées et à leur logique – et c’est bien. Je suis ma propre personne, mais j’aime bien formuler mes propres idées car la philosophie est purement et entièrement subjective, d’où la nécessité de s’appuyer sur l’individualité plutôt que sur le partage. J’ai écrit quelques articles philosophiques, des histoires et des romans à moitié finis qui incorporent mes philosophies, mais je refuse de les partager pour les garder purs. De plus, j’ai 17 ans, alors les gens vont me discréditer parce que je suis trop inexpérimenté pour avoir une opinion.

De plus, je me sens très étrange et en colère chaque fois que je propose une idée ou une philosophie qui avait été pensée 60 ans avant ma naissance, mais je dois être impressionné moi-même, étant donné que j’avais 12 ans quand j’ai commencé à les développer (je suis un peu un scumbag narcissique parfois).

Religion

J’ai beaucoup lu la Bible en tant qu’ancien catholique, mais je n’ai jamais pris la peine de la terminer. J’ai lu tout le Coran pour mon propre désir de réduire l’ignorance. Principalement parce que je me suis trouvé incroyablement tolérant vis-à-vis de l’Islam, mais j’ai lu le Coran et le hadith pour m’assurer que ce que je croyais à ce sujet était vrai. Il y avait des incohérences dans mon point de vue libéral par rapport aux statistiques et à certains extraits du Coran, alors j’ai tout lu pour être sûr. En fin de compte, j’ai fini par tolérer l’Islam en tant qu’athée désireux de réduire mon ignorance à l’aimer énormément parce que je n’ignorais plus sa virulence, en particulier vis-à-vis de mon athéisme et de la sexualité de mes homosexuels.

J’ai lu des extraits du Catéchisme de l’Église catholique, car c’était ma foi originelle et unique avant l’athéisme, et j’ai l’intention de lire la Torah.

La lecture de textes religieux vous aide simplement à savoir de quoi vous parlez et vous permet de formuler des jugements factuels basés sur des Écritures. C’est utile et peut parfois être aussi intéressant que n’importe quel autre écrit fictif.

Mais bon sang.

  1. Dieu n’est pas grand par Christopher Hitchens
  2. Pourquoi je ne suis pas chrétien par Bertrand Russell
  3. L’argument de l’évidence du mal par Daniel Howard-Snyder

J’ai aussi lu les transcriptions d’un débat entre Coppleston et Russell.

Et probablement d’autres que j’oublie.

Oh. Un peu de quelques histoires de philosophie étaient sur la religion. Histoire de la philosophie occidentale de Russell et celle de Coppleston avec un titre similaire que j’oublie pour le moment.

Anathem, qui est un roman, contient certainement des éléments sur la philosophie de la religion, tout comme deux livres de Mary Doria Russell, Le Moineau et Les enfants de Dieu. Tous les 3 hautement recommandé.

Question comme réponse…

Si vous êtes un athée qui répond aux questions sur Quora, pouvez-vous fournir une liste de tous les livres liés à la philosophie de la religion que vous avez lus?

Un bon profil ou une preuve des livres que vous avez lus serait très utile. Je vous remercie!

Tout d’abord, j’ai bien peur de ne pas pouvoir vous fournir d’éléments de preuve tels que vous les avez demandés, car presque toutes mes lectures sur le sujet sont des livres papier – propres ou empruntés. Certains d’entre eux sont encore dans ma bibliothèque et je peux vous en envoyer une photo si vous le souhaitez.

La liste sans ordre particulier…

Mahabharata, y compris Bhagwadgita et traduction en anglais par C Rajagopalchari.

Chapitres de Bhagavata Purana

Chapitres de Naradiya Purana

Chapitres de Skanda Purana

Beaucoup de textes Brahmana d’Atharvaveda.

Le Karma Yoga de Swami Vivekananda (livre)

République (Platon)

Bible – King James Version

Presque toutes les œuvres d’Ayn Rand

Presque toutes les œuvres d’Isaac Asimov

Je mettrai à jour la liste si je m’en souviens plus…

J’ai lu le Nouveau Testament et I Ching (Le livre des changements) . J’ai également fréquenté l’école du dimanche catholique, mais j’ai depuis longtemps oublié les livres qu’ils nous ont donnés à lire. Je pense que le seul livre de non-fiction que j’ai lu qui traitait spécifiquement de la philosophie de la religion était Les Essais impopulaires de Bertrand Russell .

J’ai lu un certain nombre de livres de fiction influencés par les opinions religieuses de leurs écrivains, notamment Le Seigneur des anneaux de JRR Tolkien et Les Chroniques de Narnia de CS Lewis .

La réponse la plus simple est l’ensemble des cours sur la religion et des sujets connexes dans une université, dans le cadre d’études profanes. C’est un terrain neutre, régi par l’État, et non un dégoût personnel déguisé en une formulation intelligente sur les questions d’athéisme, d’agnosticisme ou de théisme.

Non. Si ce n’est pas le cas, lisez beaucoup de livres. Parce qu’ils ne sont pas pertinents pour moi, pour que le concept de religion, sans parler de sa philosophie, ait une quelconque pertinence pour moi, il me faudrait croire en l’existence de Dieu. Ou du moins de connaître certaines preuves, certains faits inexpliqués pour lesquels l’explication pourrait être Dieu. Parce que s’il n’y a aucune preuve de Dieu, toute discussion sur la nature de Dieu est vide.

Si quelqu’un n’a jamais assisté à un match de football et ne regarde jamais le football à la télévision, vous ne vous attendez pas à ce qu’ils énumèrent des livres sur le football qu’ils ont lus. La même chose s’applique pour la religion. Jusqu’à ce que je sois convaincu qu’il y a quelque chose à étudier, tous les livres sur la religion sont un gâchis de papier.

Pourquoi voudrais-je lire des livres comme ça? Est-ce que tu lis des livres sur l’athéisme? Quelle est ta liste?

Je suis athée, donc, par définition, les religions ne m’intéressent pas et j’ai plus à faire avec mon temps. Vous êtes celui qui ressent le besoin de prouver quelque chose ici.